Qui expédie les petits vieux dans l’au-delà ?

Claude Boudet (« Les mystère de Carcassonne 1 et 2 ») a parodié « Dix petits nègres », d’Agatha Christie, en imaginant un sombre polar au coeur… d’un Ehpad !

Imaginez Dix petits nègres  » le célèbre roman d’Agatha Christie, transposé dans un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) : original. L’auteur Claude Boudet l’a fait. Il a intitulé son roman, policier bien sûr, Les dix petits vieux (sous-titre « Rouges étaient les roses »). Difficile d’être plus allusif… Original ? Certes, philosophique aussi. Le récit emmène le lecteur de disparition en disparition de résident avec cette question, lancinante: qui donc mène ce drôle de manège ? Quel est son intérêt ? C’est ce que tentent de découvrir et démêler le commissaire Grassin, presque aveugle, et le journaliste Casa, quasi paraplégique. Ces deux hommes, que la vie n’a pas épargnés, séjournent par hasard dans cet Ehpad de malheur, confrontés à ces mystérieux décès.

Quel est le sens de cette histoire ? « Au lecteur de le dire , répond Claude Boudet. Tout ce que je peux affirmer, après coup, à la fin de cette histoire créée de toute pièces, c’est que la personne âgée n’acceptera jamais vraiment d’être considérée comme résidu selon l’expression du bon Dr Cabirol. » Dans ce roman, l’Ehpad répond comme en écho à Soldier Island (l’Île du Soldat) de Dix petits négres , un lieu isolé du continent par la mer et la tempête, et dans lequel se trouvent confinés des personnages aux prises avec… leurs vies passées. La retraite ne peut pas être une défaite Ce confinement « ne peut en rien remplacer une existence normale, active, présente… En un mot vivante » , ajoute Claude Boudet. « La retraite ne peut pas être une défaite ; elle demeure un combat jour après jour, pied à pied avec la mort toujours possible. Pour que la vieille personne accepte réellement de mourir il faudra qu’on la tue. »

L’auteur, qui habite au bord du lac du Lampy, en montagne Noire, a déjà commis quelques romans : la série des Gassin avec Les mystères de Carcassonne 1 et 2 ainsi que […]