Ecriture : l’arc dramatique du personnage

Comme nous l’avons évoqué plus tôt, ton personnage principal, ce n’est pas une boîte tupperware. Au contraire, c’est un être humain proactif, capable de prendre des décisions et surtout, d’évoluer au fil de l’histoire.

Donc aujourd’hui, on va parler de l’arc dramatique du personnage. The character arc , comme disent les américains.

Déjà, c’est un titre un peu pompeux dont la définition simple, c’est : la transformation de ton personnage du début à la fin de l’histoire. C’est une notion hyper intéressante et qui part d’un principe de base. Tellement basique que c’est possible de passer à côté : ton personnage n’est plus le même à la fin de ton histoire, il traverse différentes phases qui vont le faire évoluer.

Et comment on s’assure d’une bonne transformation? En prenant en compte quatre aspects. Objectif et motivation

On va commencer par le commencement : ton personnage principal a besoin d’un objectif. Sans objectif, pas d’arc dramatique et donc, pas d’histoire.

Et ensuite, il faut dissocier, une chose objectif vs motivation . L’objectif : ce que veut ton personnage. Exemple : Alfie veut arrêter le mariage de sa meilleure amie.

La motivation : pourquoi ton personnage veut ce qu’il veut. Exemple : Alfie veut arrêter le mariage de sa meilleure amie parce qu’il est amoureux d’elle.

Pourquoi l’objectif est important? Parce qu’il crée du conflit, et créer du conflit, c’est l’indispensable d’une histoire réussie.

Et la motivation est essentielle parce qu’elle nous en apprend davantage sur le personnage principal et sur ses valeurs. Parce qu’elle vient valider l’objectif avec une raison profonde et inhérente au personnage.Et cet objectif, s’il a l’air d’être immuable tout le long du récit, eh bien il ne l’est pas tout à fait. C’est justement ça qui fait changer le personnage. Exemple : Martin Eden, de Jack London. Au début, Martin cherche à se cultiver pour atteindre un idéal intellectuel. Au fil de l’histoire, son objectif change : il décide de devenir écrivain. Toutefois, la motivation sous-jacente, l’inconscient du personnage, lui, reste le même : ici, Martin Eden cherche sa place dans le monde et dans la société, […]